Médecine Générale

Comment traiter la rhinite allergique au printemps ?

Auteur
AuteurPulseLife
Date
Date21 mai 2024
share
Comment traiter la rhinite allergique au printemps ?

Avec l'arrivée du printemps et le début de la saison pollinique, les allergies printanières font leur grand retour. La rhinite allergique est la manifestation la plus courante et la plus constante de l'allergie respiratoire. Elle touche entre 5 et 50% de la population générale selon l'âge, le pays ou même la région au sein d'un même pays. Comment la diagnostiquer et quel traitement adopter ?

Comment la rhinite allergique se manifeste-t-elle ?

D'après la Société Française d'Oto-Rhino-Laryngologie et de Chirurgie de la Face et du Cou (SFORL), les signes caractéristiques de la rhinite allergique (RA) sont bien établis : éternuements répétés, écoulement nasal clair, congestion nasale, démangeaisons au niveau nasal, palatin et de la gorge. Entre 60 et 70% des personnes présentent également des symptômes oculaires tels que des démangeaisons et des larmoiements. Les problèmes d'odorat sont généralement absents ou légers chez les adultes atteints de rhinite allergique ; si une perte complète d'odorat (anosmie) est constatée, d'autres diagnostics doivent être envisagés. La périodicité des symptômes du rhume des foins est également importante pour orienter le diagnostic. On peut classer les cas de RA selon différents critères. Une rhinite allergique perannuelle, avec des symptômes présents toute l'année, suggère une sensibilité aux allergènes domestiques, tandis qu'une allergie au pollen, limitée à certaines périodes de l'année, à certains endroits ou en présence de certains facteurs environnementaux, indique une réaction allergique à des allergènes saisonniers. La classification ARIA (Allergic Rhinitis and its Impact on Asthma) tient compte à la fois de la fréquence (intermittente ou persistante) et de la sévérité (légère ou modérée/sévère) des symptômes de la rhinite saisonnière. La RA est souvent associée à d'autres conditions atopiques.

Comment diagnostiquer la rhinite allergique ?

Le diagnostic commence par un interrogatoire approfondi du patient pour évaluer la gravité des symptômes et leur impact sur la qualité de vie. La Classification ARIA (Allergic Rhinitis and its Impact on Asthma) est couramment utilisée pour catégoriser la sévérité de la rhinite allergique.

Le diagnostic de la rhinite allergique repose sur l'identification de symptômes typiques et l'utilisation de divers outils cliniques pour confirmer les soupçons. Vous pouvez vous appuyer sur plusieurs méthodes pour évaluer le retentissement de la maladie, comme le score de Qualité de Vie (QdV), mais également rechercher des comorbidités, telles que l'asthme, qui pourraient compliquer le tableau clinique. Les prick-tests cutanés sont aussi couramment utilisés pour détecter les réactions allergiques.

Ainsi, en combinant ces différentes approches, vous pouvez confirmer la rhinite allergique et choisir le traitement le plus approprié pour votre patient.

Comment gérer les allergies printanières ?

Une fois que la pathologie allergique a été correctement diagnostiquée, l'étape suivante consiste à mettre en place un traitement visant à réduire l'intensité des symptômes et à améliorer la qualité de vie du patient. Avant d'opter pour un traitement médicamenteux, vous pouvez proposer des recommandations générales concernant des habitudes quotidiennes susceptibles d'influencer l'apparition de symptômes gênants. Pour les formes légères, des mesures comme l'arrêt du tabac sous toutes ses formes et des lavages nasaux réguliers font partie des pratiques essentielles à adopter pour gérer efficacement l'allergie.

Si l'intégration des mesures d'hygiène dans le quotidien du patient ne suffisent pas, vous devriez envisager un traitement médicamenteux, qui peut inclure l'administration d'antihistaminiques H1, soit par voie orale, soit par voie nasale. Selon le degré de sévérité, la réponse au traitement peut varier : certains patients montreront une amélioration, ce qui justifie la poursuite du traitement, tandis que d'autres peuvent ne pas obtenir de réduction significative des symptômes de la rhinite allergique, ce qui pourrait nécessiter l'utilisation de corticostéroïdes nasaux.


Un algorithme d'aide à la prise en charge

Pour vous guider sur les approches les plus efficaces ou pour obtenir les dernières recommandations sur le traitement des allergies saisonnières, l'arbre de décision ALGORITHMES | Rhinite allergique : Aide au diagnostic biologique vise à vous aider à évaluer les cas cliniques en consultation et à fournir des réponses fiables à toutes les questions médicales que vous pourriez avoir.


En conclusion, le printemps ramène les allergies saisonnières et, avec elles, les symptômes de la rhinite allergique. Un diagnostic précis et un traitement approprié, tels que des antihistaminiques ou des corticoïdes nasaux, sont essentiels. Les outils de diagnostic aident les professionnels de santé à fournir des soins adaptés, contribuant ainsi à améliorer la qualité de vie de vos patients.

Articles similaires
Opioïdes et constipation : comment équilibrer soulagement de la douleur et le confort digestif ?
Opioïdes et constipation : comment équilibrer soulagement de la douleur et le confort digestif ?
Médecins, clarifions les vrai-faux du diabète
Les vrai-faux du diabète (à l’attention des médecins) !
5 outils digitaux pour accompagner les jeunes médecins
5 outils digitaux pour les jeunes médecins
Endométriose : quelle conduite à tenir ?
Endométriose : quelle conduite à tenir
Cas d'usage - aide à la prise en charge des affections cutanées
Aide à la prise en charge des affections cutanées avec PulseLife
PulseLife et Movember : ensemble pour la prévention des cancers urologiques
PulseLife et Movember : ensemble pour la prévention des cancers urologiques
journée mondiale du diabète
Journée mondiale du diabète 2023 : les dernières recommandations
Les vrai-faux du diabète
Les vrai-faux du diabète : médecins, méfiez-vous des idées reçues !
Améliorer la prise en charge de l'angine avec PulseLife
Améliorer la prise en charge de l'angine avec PulseLife
Améliorer la prise en charge du cancer du sein avec PulseLife
Améliorer la prise en charge du cancer du sein avec PulseLife
Mélanome : rappels et recommandations actuelles
Mélanome : Rappels et recommandations actuelles
Gestion de la cardiotoxicité par une stratégie guidée par le Strain
Gestion de la cardiotoxicité par une stratégie guidée par le Strain
Régime végétarien et grossesse : mini revue de littérature
Régime végétarien et grossesse : mini revue de littérature