Médecine Générale

Les vrai-faux du diabète : médecins, méfiez-vous des idées reçues !

Auteur
AuteurPulseLife
Date
Date1 novembre 2023
share
Les vrai-faux du diabète

Plongeons au cœur des idées reçues sur le diabète. Découvrez les vérités scientifiques derrière les mythes courants. Une lecture essentielle pour accompagner vos patients diabétiques.

Il n’existe que trois formes de diabète

🔴 Faux : en plus du diabète de type1, de type 2 et du diabète gestationnel, on distingue, notamment, deux autres formes de diabètes, le MODY et le LADA. Ils sont beaucoup moins communs, donc plus difficiles à diagnostiquer. Et c’est tout ? Non ! il en existe d’autres mais dont les formes sont très très rares…

L’insuline, sécrétée par le pancréas, est la seule hormone à réguler la glycémie.

🔴 Faux : le pancréas sécrète également du glucagon et c’est le travail de ces deux hormones qui régulent la glycémie.

Le manque de sommeil peut avoir des incidences directes sur le diabète.

🟢 Vrai : les patients atteints de diabète doivent chouchouter leurs nuits. Un manque de sommeil peut entrainer une dérégulation du métabolisme glucidique. Les diabétiques sont d’ailleurs souvent d’importants consommateurs de somnifères et d’hypnotiques.

Un régime sans gluten limite les risques de diabète.

🔴 Faux : les produits sans gluten, surtout les produits industriels ultra raffinés (riches en fécule et sucres raffinés) type pains, pâte à tarte ou gâteaux, sont pauvres en fibres complètes et ont donc un indice glycérique élevé. Mais si l’on décide de « fabriquer » ses aliments « sans gluten » en cuisinant à la maison, l’impact sur la glycémie est tout autre !

Mieux vaut éviter de consommer des fruits, considérés comme la véritable « bête noire » des malades diabétiques.

🟠 Vrai et faux : manger des fruits à tous les repas n’est pas recommandé car ils apportent des quantités non négligeables de sucre. Mais ! pour certains, comme les pommes ou les fruits rouges par exemple, à hauteur de 100 g 2 fois par jour, c’est possible ! Surtout en les consommant entiers plutôt qu’en jus car ils contiennent alors plus de fibres et sont moins vite digérés.

Il est recommandé de faire du sport, n’importe lequel, du moment que l’on se bouge !

🔴 Faux : certains sports sont contre-indiqués comme les sports de combat ou de ballon (risque de chocs et hémorragies rétiniennes en cas d’atteinte oculaire), pas de plongée sous-marine non plus (encadrement très particulier). Quant aux sports individuels de longue durée en extérieur (type randonnée, planche à voile et ski), attention car personne n’est là pour intervenir en cas de malaise…

Le diabète impose obligatoirement une hygiène dentaire des plus rigoureuses.

🟢 Vrai : entre diabète et santé buccodentaire, le lien est direct et les patients sont particulièrement vulnérables aux caries, à la sècheresse buccale et à la parodontite. D’où la nécessité de toujours prévenir son dentiste de sa maladie.

Stop à toute pâtisserie et sucrerie dans l’alimentation d’un diabétique !

🔴 Faux : celui-ci peut s’en offrir une, occasionnellement, plutôt faite maison (en remplaçant le beurre par de la margarine) et si possible en fin de repas car en se mélangeant au bol alimentaire, son assimilation est retardée. Alors qu’ingérée en milieu d’après-midi, elle entraîne un pic de glycémie qui sollicite fortement le pancréas.

Du moment qu’il surveille sa consommation de sucre, un diabétique peut sans crainte consommer des matières grasses.

🔴 Faux : charcuteries, viandes rouges et fromages gras (graisses animales) sont également à consommer avec modération. Le diabète constitue un terrain favorable à l’apparition de maladies cardio-vasculaires. Mieux vaut privilégier les graisses végétales (huiles d’olive ou de colza…).

Les femmes diabétiques peuvent bénéficier des mêmes moyens de contraceptions que les non diabétiques.

🟢 Vrai : pilules, stérilets, implants etc… les avantages, les inconvénients et les effets secondaires sont les mêmes pour chaque catégorie de patientes. C’est au gynécologue d’adapter la contraception la plus appropriée.

Lorsque l’on est diabétique, il faut faire ses menus à part.

🔴 Faux : ce n’est pas nécessaire, il est préférable, comme pour le reste de la famille, d’avoir des menus variés et équilibrés. Il n’est pas nécessaire de toujours tout prévoir et d’acheter tout le temps des produits spécifiques.
    Articles similaires
    Opioïdes et constipation : comment équilibrer soulagement de la douleur et le confort digestif ?
    Opioïdes et constipation : comment équilibrer soulagement de la douleur et le confort digestif ?
    Médecins, clarifions les vrai-faux du diabète
    Les vrai-faux du diabète (à l’attention des médecins) !
    Comment traiter la rhinite allergique au printemps ?
    Comment traiter la rhinite allergique au printemps ?
    5 outils digitaux pour accompagner les jeunes médecins
    5 outils digitaux pour les jeunes médecins
    Endométriose : quelle conduite à tenir ?
    Endométriose : quelle conduite à tenir
    Cas d'usage - aide à la prise en charge des affections cutanées
    Aide à la prise en charge des affections cutanées avec PulseLife
    PulseLife et Movember : ensemble pour la prévention des cancers urologiques
    PulseLife et Movember : ensemble pour la prévention des cancers urologiques
    journée mondiale du diabète
    Journée mondiale du diabète 2023 : les dernières recommandations
    Améliorer la prise en charge de l'angine avec PulseLife
    Améliorer la prise en charge de l'angine avec PulseLife
    Améliorer la prise en charge du cancer du sein avec PulseLife
    Améliorer la prise en charge du cancer du sein avec PulseLife
    Mélanome : rappels et recommandations actuelles
    Mélanome : Rappels et recommandations actuelles
    Gestion de la cardiotoxicité par une stratégie guidée par le Strain
    Gestion de la cardiotoxicité par une stratégie guidée par le Strain
    Régime végétarien et grossesse : mini revue de littérature
    Régime végétarien et grossesse : mini revue de littérature